03 août 2007

Reiko, une femme toute a ses hommes... ou presque! - Fuku Mitsu, Japon

Reiko est la première personne a qui nous demandons le chemin vers la ville de Johanna. Nous sommes a Fukumitsu, la journée se termine et nous cherchons a avancer en stop sur la route. - "Johana? Je vous y emmène!". Née et élevée a Tokyo, elle habite dans une petite ville de campagne pour y avoir suivi son mari qui y a une entreprise familiale. Ils se sont rencontres a l'université a Tokyo. Elle y étudiait la linguistique et lui la littérature. A un séjour de ski organise par l'école -"il skiait très bien" -... [Lire la suite]
Posté par paristokyo à 15:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 juillet 2007

Chiaki - Osaka, Japon

Elle est mystérieuse, Chiaki: Grande, belle, fine, visage enfantin, chevilles, mains brûlées et ridées par le soleil et le travail... Qui est cette fille qui partage notre tatamis sur le bateau? D'où vient elle? Et surtout, ou va elle? Nous sommes habituées aux japonais fous, aux japonais détonants, aux japonais placides que nous avons rencontre sur la route, mais Chiaki, elle, est différente. Étudiante en agriculture, elle a quitte il y a 4 mois son université pour voyager. Elle était déjà partie sur la route au Japon... [Lire la suite]
Posté par paristokyo à 16:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 juillet 2007

Les filles du mur - Simatai, Chine

Nous avons rencontre sur la Grande Muraille, entre Simatai et Jinshanling, 3 adolescents, chinois, enfants uniques : Chloe, Sheilia et Sing Sing. Chacun mène sa vie différemment, tous rattaches par des liens familiaux. Sing Sing est le cousin de Chloe qui le prend en charge pour la journée, alors que Sheilia lui rend visite pour la 1ère fois, leurs parents étaient au lycée ensemble. Chloe : Grande responsable du petit groupe, c'est l'aînée. Elle vient d'être reçue dans la meilleure université de Beijing (un exploit!) pour... [Lire la suite]
Posté par paristokyo à 16:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 juillet 2007

Teenager, phenomene universel - Pingyao, Chine

Pingyao. Première rencontre "spontanée" chinoise, première invitation a déjeuner. Première, qui sera la seule et unique de nos trois semaines chinoises. Nous sommes a vélo, aux abords de la vieille ville. Les maisons donnent toutes sur une cour, fermée, par une porte donnant sur la rue... Nous nous attardons devant les quelques portes ouvertes, la vie grouille a l'intérieur. Cuisine, linge, conciliabules de voisinage... Nous nous arrêtons finalement devant une cour pour complimenter le propriétaire sur son beau... [Lire la suite]
Posté par paristokyo à 16:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 juillet 2007

Le mystere de la chinoise du 12eme... - Urumqi, Chine

Notre hôtesse a Urumqi a un rendez-vous important: depuis plus d'un an qu'elle habite cette résidence, c'est sa première invitation chez une chinoise (han, précisons). C'est le lot de nombre d'expatriés que nous rencontrons. Difficile de briser la glace imperméable que les chinois emploient pour protéger leur intimité. Cette chinoise en question, c'est sa voisine du 12ème étage. Chassés-croisés dans les ascenseurs et dans le hall de la résidences, combien de "il faudrait qu'un de ces quatre nous déjeunions ensemble"... [Lire la suite]
Posté par paristokyo à 08:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 juillet 2007

Deuxieme enfant, bon investissement? - Kashgar, Chine

Kong est un homme fier. Il a deux enfants, deux fils. Le 1er, 5 ans, est ne et enregistre a Urumqi, le deuxième, 2 ans, a Kashgar. C'est plus simple ainsi. Avec la politique de l'enfant unique on peut toujours avoir plusieurs enfants, mais il faut payer, et s'arranger... D'où les deux villes d'enregistrement, le cadet et sa mère a Kashgar, l'aine et son père a Urumqi, et nous soupçonnons Kong d'avoir déménage pour cela aussi. "Au début" nous explique il, "nous habitions a Urumqi, mais a cause de mon entreprise... [Lire la suite]
Posté par paristokyo à 09:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 juin 2007

Kara-Suu, silence - Pamir, Tadjikistan

Montagnes Pamiries, entre Alichur et Murghab, juin 2007. Il est 14 heures. La voiture qui nous avait prises en stop nous a laisse la, a 55 km de Murghab. Nous voulions marcher un peu pour profiter de ce paysage a couper le souffle… Le soleil tape. Pas de voiture a l‘horizon. Nous marchons depuis bientôt 10 km. Le soleil tape. Pas de voiture a l’horizon. Nous marchons depuis bientôt 20 km. Aucun bruit dans cette immensité, bien que de temps en temps un oiseau brise le silence… Nous avons rencontré 2 voitures... [Lire la suite]
Posté par paristokyo à 17:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 juin 2007

Les gens des montagnes - Khargush, Tadjikistan

Ils marchent. Ici pas de voitures, ni de transports en commun. Quand nous passons en van au poste de contrôle, ils sont trop heureux de pouvoir partager notre route. 7 jours qu'ils marchent, dormant sur le bas-côté, emmitouflés dans leurs vestes trouées, sans sacs et en sandales, et ils comptent encore au minimum 3 jours pour parcourir les 100 km restants. La marche dans cet univers désole mais si beau, montagnes caillouteuses a 4500 m d'altitude, paysage lunaire brûlé par le soleil, ou rien ne pousse... Les troupeaux y sont... [Lire la suite]
Posté par paristokyo à 10:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 juin 2007

Chez Alif - famille? Tavildara, Tadjikistan

Chez Alif, veuve, mere de 4 fils, vivent la cousine handicapee de feu-son-mari, sa belle-mere mourante, sa belle-fille attendant patiement le retour annuel de son mari de Russie, ses plus jeunes fils preadolescents, et ... la prunelle de ses yeux, la lumiere de ses jours, son petit fils d'un an! D'un premier abord, tout les elements sont reunis pour fabriquer un bel "objet-famille" : les generations, la progeniture, un toit et la vache! Mais nous ne nous sentons pas dans une "famille"... ou est la... [Lire la suite]
Posté par paristokyo à 22:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
23 juin 2007

Murodkhon, mariage a l'aveuglette - Khojand Tadjikistan

Murodkhon a 19 ans, il vit a Khojand depuis ses 13 ans pour le collège, lycée, puis l'Université. Ses parents habitent a deux heures de route de la, dans un petit village, Murodkhon rentre tous les week-end voir sa famille, aider. Ses deux petits frères partent en Russie travailler pour payer les études de leur grand-frere, et aider les parents. L'argent est mis dans une caisse commune, pour la famille. A 19 ans, Mourodkhon se marie. Ses parents se font vieux, ils ont la cinquantaine et ont eu leurs fils tard. Il faut quelqu'un... [Lire la suite]
Posté par paristokyo à 21:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]