26 juillet 2007

Chiaki - Osaka, Japon

SSC_0241

Elle est mystérieuse, Chiaki: Grande, belle, fine, visage enfantin, chevilles, mains brûlées et ridées par le soleil et le travail...

Qui est cette fille qui partage notre tatamis sur le bateau? D'où vient elle? Et surtout, ou va elle? Nous sommes habituées aux japonais fous, aux japonais détonants, aux japonais placides que nous avons rencontre sur la route, mais Chiaki, elle, est différente.

Étudiante en agriculture, elle a quitte il y a 4 mois son université pour voyager. Elle était déjà partie sur la route au Japon l'année dernière, en vélo, mais cette fois ci c'est différent, elle part. Pas de date de retour, pas d'itinéraire. Elle prend le bateau pour Tianjin, se dirige vers Beijing, elle embarque pour Bangkok. Elle a des contacts en Thailande, elle va y aider des fermiers. Elle y reste 3 mois, apprend le thai, avant de repartir pour le Laos. Voyage, découverte... Elle enchaîne sur le Yunan, sud ouest de la Chine. Ici encore, elle rencontre des fermiers, cette fois-ci sur un marche, et travaille, avec eux, dans les champs.

Chiaki prend le temps. Elle prend le temps de vivre, et de parler aussi. Ça tombe bien, nous avons deux jours de ferry avant d'arriver a Osaka.

Elle est très intéressée par notre projet sur les familles. La sienne justement est un peu spéciale.

Elle a 7 ans lorsque sa mère, enceinte, quitte la maison, avec ses deux filles. Elle s'installe avec le père de SSC_0269son futur bébé. La grande soeur de Chiaki, de 4 ans son aînée, demande au bout de 3 mois de vivre avec ses grands-parents paternels.. Chiaki la suit. Elle est donc élevée par cette grand-mère, personnage lui aussi mystérieux, qui s'est fait refaire le nez, les paupières et tatouer les sourcils lorsqu'elle était adolescente, et ce grand-père silencieux qui ne communique pas, instituteur perdu dans son savoir. Cris, disputes, mutisme... L'adolescence n'est pas facile. Peu de relations avec son père, qui travaille (beaucoup trop) a Nagoya. Dépressif, seul, chauve. Les mots sont durs! (Nous le rencontrerons pour un déjeuner a Osaka, l'avis de Chaiki est un peu extrême...)

Sa mère, Chiaki la revoit pour la première fois il y a un an seulement. Elle est devenue agricultrice. Drôle de coïncidence...

Habillée de lin ou autres fibres végétales, Chiaki rentre chez elle pour travailler et gagner un peu d'argent. Puis elle voyagera au Japon, pays qu'elle aime tant, pour s'installer la ou cela lui plaira, et vivre de ce qu'elle cultivera et fabriquera.

Cette première rencontre japonaise nous frappe. Cette jeune fille si fraîche et a la fois réfléchie fait des choix importants, qui la mettrait en marge de la société en France. Est ce plus facile au Japon?

SSC_0294


Autres familles japonaises:
Reiko, une femme toute à ses hommes... ou presque! - Fuku-Mitsu

Sommaire

Posté par paristokyo à 16:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Chiaki - Osaka, Japon

Nouveau commentaire