23 juin 2007

Murodkhon, mariage a l'aveuglette - Khojand Tadjikistan

Murodkhon a 19 ans, il vit a Khojand depuis ses 13 ans pour le collège, lycée, puis l'Université. Ses parents habitent a deux heures de route de la, dans un petit village, Murodkhon rentre tous les week-end voir sa famille, aider. Ses deux petits frères partent en Russie travailler pour payer les études de leur grand-frere, et aider les parents. L'argent est mis dans une caisse commune, pour la famille.

phto_murodkhonA 19 ans, Mourodkhon se marie. Ses parents se font vieux, ils ont la cinquantaine et ont eu leurs fils tard. Il faut quelqu'un pour s'occuper d'eux. La mère de Murodkhon trouve donc une belle fille, le mariage a lieu un week-end, au retour du fils de Khojand. Le mariage est célébré, le voile de la mariée relevé, Murodkhon découvre sa femme. Elle est très jolie! Ensemble ils auront deux enfants, deux filles. Il continue ses études de juriste, étudiant la semaine, père, mari et fils le week end. Sa femme reste auprès des parents. L'année prochaine, il cherchera du travail, et ira ou cela le mènera, emmenant sa femme, ses enfants. Ils vivront ensemble pour la première fois. L'argent qu'ils gagneront ira dans une caisse commune, pour la famille.

Nous croisons au Tadjikistan de nombreux hommes a l'histoire similaire. Ils sont jeunes, ont souvent plusieurs enfants, devenus maris et pères de famille soudainement. Nous apprenons a appréhender ces histoires avec des yeux nouveaux, quittant notre regard d'européennes. Sécurité, communauté, plutôt que manque de liberté... Une autre forme d'amour, que nous avons du mal a concevoir.

Mais qui sait ce qui se passe dans ces maisons ou 3 voir 4 générations vivent ensemble, communautés de femmes attendant le retour de l'homme parti en Russie, ou la belle-mère règne, ou s'abandonne... C'est parfois le beau-père, seul homme présent, qui prend ce rôle. Nous quittons bien souvent ces maisons en n'ayant eu que des contacts avec les hommes, il est difficile d'atteindre ces jeunes belles-filles. Jalousie, timidité, indifférence?

SSC_0287


Autres familles tadjikes :
Chez Alif, Famille? - Tavildara
Les gens des montagnes - Khargush
Kara-Suu, silence... - Pamir

Sommaire

Posté par paristokyo à 21:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Murodkhon, mariage a l'aveuglette - Khojand Tadjikistan

Nouveau commentaire